Et si vous investissiez dans un bureau reconditionné pour équiper votre bureau ? Très tendance évidemment, le bureau reconditionné permet non seulement de faire des économies mais également de limiter votre empreinte carbone et de faire un geste pour l’environnement.

Recyclage, occasion, réutilisation… De nombreuses entreprises tentent d’acheter du mobilier plus écologique pour équiper leurs bureaux. Plus qu’un acte écologique, l’achat de mobilier vert devient un atout qui augmente leur attractivité.

Il y a dix ans, le secteur de la remise à neuf du mobilier de bureau n’existait pas. Mal perçu et associé à un faible budget, le mobilier rénové n’avait pas sa place dans les entreprises désireuses de créer une bonne image avec du mobilier neuf. Aujourd’hui, cette tendance est inversée. Et les pressions environnementales n’y sont pas pour rien.

La loi sur la gestion des déchets pour l’économie circulaire (Agec) a créé pour la première fois une base légale pour encourager la réutilisation, en obligeant les acheteurs publics à acheter entre 20 et 40 % de biens par le biais de la réutilisation ou du recyclage à partir du 1er janvier 2022. De leur côté, les entreprises du secteur privé anticipent déjà l’élargissement de la loi et voient dans le mobilier de récupération un levier intéressant pour leur RSE. L’engouement pour les meubles récupérés ne fait que commencer.

Le bureau reconditionné pour tout type d’entreprise

Et toutes les entreprises s’y sont mises. Des GAFAM ou grands comptes comme Google jusqu’aux startups, toutes les sociétés veulent leur bureau reconditionné ou au moins participer à l’effort collectif en recyclant leur propre matériel. S’il peut servir à quelque chose ou quelqu’un sous une autre forme, pourquoi s’en priver ! 

Un bureau reconditionné peut être du plus bel effet.

L’économie circulaire est hautement valorisée actuellement et permet à toutes les entreprises d’oeuvrer pour leur RSE ou responsabilité sociétale des entreprises.

La RSE vous dira merci !

Selon le ministère de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique, la RSE également appelée responsabilité sociale des entreprises « est définie par la commission européenne comme l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes« . Et de préciser : « En d’autres termes, la RSE c’est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. Une entreprise qui pratique la RSE va donc chercher à avoir un impact positif sur la société tout en étant économiquement viable.« 

Bluedigo, la startup du bureau reconditionné qui monte

Créée en 2019, la startup Bluedigo, basée à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), est spécialisée dans la vente de mobilier de bureau reconditionné. Cette pratique est de plus en plus populaire : la loi AGEC stipule même qu’au moins 20 % des achats des clients publics doivent être consacrés à des biens remis à neuf.

La demande de mobilier d’occasion et éco-responsable de Bluedigo a considérablement augmenté. Selon le fondateur Maxim Baffert, le chiffre d’affaires va quadrupler entre 2020 et 2021.

La startup récupère des meubles usagés auprès d’entreprises afin de les remettre à neuf et de les revendre ensuite. Autre particularité : la sélection de meubles neufs auprès de fabricants répondant à des critères environnementaux. Adopte Un Bureau connaît le même succès, avec une augmentation annuelle du chiffre d’affaires de 30 à 100 % depuis sa création en 2015. En récupérant les meubles reçus des entreprises, le distributeur permet d’approvisionner environ 300 créations (principalement des TPE/PME) chaque année. De quoi offrir un renouvellement à moindre prix !