Elle ne vous aura certainement pas échappée. A moins que vous ne viviez dans une grotte sur une île déserte, salariés et élèves ont fait leur rentrée ce mardi 1er septembre 2020. Et repris le chemin des entreprises et de l’école malgré la pandémie de coronavirus qui sévit dans le monde. Pour l’occasion, Space2be revient sur le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19 dévoilé par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Dévoilé juste à temps ! Des dirigeants commençaient à grogner, des salariés se demandaient bien à quelle sauce ils allaient être mangés en période de coronavirus mais le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 est donc sorti du chapeau du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion le 31 août, la veille d’une rentrée qui s’annonçait tendue pour toutes les parties. Après de nombreux remaniements jusque dans les dernières heures de sa rédaction, le texte est désormais disponible sur le site gouvernemental ou ici même en pièce jointe.

Le port du masque obligatoire sauf dérogation

Forcément, Space2be est concerné par de telles mesures, en tant que centre d’affaires à Paris 15e qui propose de la location de bureaux équipés, de salles de réunion ou de bureaux partagés (coworking) pour les grands comptes, les PME ou startups. Des entreprises y travaillent, que ce soit des startups dans des bureaux de petite taille ou dans l’espace de coworking. Certains bureaux rue Desnouettes ont aussi été agencés en open spaces. Et puis il y a toutes les parties communes, les salles de repos, la cuisine ou encore les toilettes à chaque étage.

Pour résumer donc, le port du masque est obligatoire dans les espaces clos et communs, quelle que soit la distance physique.

Seuls les éléments suivants sont exclus :

  • les employés ayant un bureau séparé et lorsqu’ils sont seuls dans leur bureau ;
  • les employés travaillant dans des ateliers, qui souvent « nécessitent une activité physique plus intense que la moyenne ». Ils peuvent travailler sans masque aussi longtemps que nécessaire ;
  • les conditions de ventilation fonctionnelle sont celles prescrites ;
  • le nombre de personnes présentes sur le lieu de travail est limité ;
  • ces personnes respectent la distance maximale possible entre elles et portent une visière ;
  • À l’extérieur, le masque doit être porté lorsque les personnes sont regroupées et lorsqu’il est impossible de garder une distance d’un mètre.

En voiture, le masque est obligatoire lorsque plusieurs employés conduisent ensemble.

Le port du masque est obligatoire en open space.

Le télétravail recommandé

Le télétravail n’est plus systématiquement encouragé, mais reste une pratique recommandée en ce sens qu’il permet de prévenir le risque d’infection par le SRAS-CoV-2 et contribue à limiter l’utilisation des transports publics. En fonction des indicateurs de santé, les autorités peuvent s’entendre avec les partenaires sociaux pour encourager les employeurs à recourir davantage au télétravail.

Pour les personnes exposées à un risque de Covid-19 sévère, le télétravail reste la solution privilégiée et doit être encouragé. En outre, elle devrait, dans la mesure du possible, donner la préférence aux travailleurs qui, sans se mettre en danger, vivent dans la maison d’une personne qui a été exposée.

Une salariée peut rester en télétravail pendant le coronavirus.

Aération des locaux et désinfection des surfaces de contact

La ventilation doit être organisée toutes les 3 heures de fonctionnement dans les espaces de réceptions publiques pendant 15 minutes, sinon le système de ventilation devra assurer un apport suffisant d’air frais. Les pièces confidentielles doivent être régulièrement ventilées en présence de personnes.

Le fonctionnement et l’entretien de la ventilation mécanique (MV) doivent être vérifiés.

Les ventilateurs ne doivent pas être utilisés si le flux d’air est dirigé vers des personnes.

Les systèmes de climatisation qui sont régulièrement inspectés doivent éviter la formation de flux d’air vers les personnes et empêcher la recirculation de l’air afin d’obtenir la filtration la plus efficace en termes de santé.

Enfin, les surfaces de contact et les objets fréquemment utilisés doivent être nettoyés fréquemment avec un produit actif sur le virus du SRAS-CoV-2 pour assurer la désinfection.

RETROUVEZ CI-DESSOUS LE DOCUMENT COMPLET EN CONSULTATION GRATUITE :

protocole-national-sante-securite-en-entreprise__31_aout_2020